Roadtrip Espagne

Samedi

Départ de Genève le samedi aux alentours de 12h. 1h30 de vol plus tard, nous voilà arrivés à Bilbao, capitale du Pays Basque.

Le temps de prendre les valises, de prendre la voiture (la voiture était neuve, à peine 700km) et hop nous voilà sur la route pour 3h en direction de la plage As Catedrais en Galice. Sur le chemin on s’arrête pour acheter quelques victuailles, des shushis, des bonbonnes de gaz pour les réchauds et bien sûr sans oublier les café Latte, Monster et Rockstar, boissons énergisantes indispensables à la bonne condition physique et mentale d’un photographe de paysage.

On est à l’heure sur le programme. Parfait! On a le temps de se poser, manger les sushis et de faire un peu de repérage pour se préparer au coucher du soleil.

Plus la marée descend, plus les plages de sable, les petites criques et les falaises se découvrent pour nous offrir un panorama grandiose. Il y avait 1’000 façon de photographier le lieux mais un seul sujet nous intéressait : le fameux rocher troué. Nous avons eu la chance d’avoir un magnifique coucher de soleil avec des couleurs qui partaient dans les roses, oranges, rouges, bleus et violets. Pour une première soirée c’était juste incroyable d’être à cet endroit!

Mais ce n’était pas sans compter ces innombrables bouffeurs de tapas qui venaient s’incruster sur nos cadrages. Les photos ont du passer par photoshop pour les supprimer!

Une fois la séance photo terminée et le soleil perdu derrière l’horizon, nous remballons pour nous diriger plus à l’est car notre prochain point d’intérêt se trouvait environ à 1h30 de route. De nuit, difficile de trouver l’endroit précis du prochain spot. On se décide à s’arrêter plus loin proche d’une plage sur un parking pour planter la tente. Il est minuit et nous prévoyons de nous lever à 4h du matin, bonne nuit.

Dimanche

Ça y est, à peine fermé les yeux qu’il est l’heure de se lever. On plie bagage et départ pour le lieu photo. Une petite route de campagne que nous avons suivie durant 10 minutes nous a amené au dessus d’une petite plage de pêcheur cachée. A chaque mètre de plus qu’on faisait en voiture dans la descente, on se demandait comment on allait remonter…

C’était un bien joli lever de soleil, plein de douceurs et de poésie mais pas incroyable non plus. On a kiffé mais sans plus. A refaire à marée basse et au coucher de soleil éventuellement.

Il était donc temps de se remettre sur la route et de remonter tout ce qu’on avait descendu. A la première épingle on a compris qu’on était un peu dans la merde. Heureusement que notre pilote agrée Opel DD a su s’adapter aux conditions de la route. C’était l’occasion de tester les 4 roues motrices de notre tout nouveau SUV improvisé…. ou pas! On a du se mettre en marche arrière pour remonter les pentes abruptes de cette jolie route sinueuse. Justin lui s’occupait de nous guider depuis l’extérieur… la peur de finir dans un talus l’avait certainement convaincu de sortir de la voiture. Et puis, au fait, c’est quoi cette fumée qui sort du capot et cette odeur de brûlé?

Bref, à force de caler et en jouant minutieusement avec le frein à main et embrayage on y est finalement arrivé en haut. L’embrayage a pris un sacré coup de vieux et il sentait le brulé mais c’était bien rigolo. Merci DD pour nous l’avoir remontée cette bagnole!

Après cette première péripétie on se dirige vers un coin pour manger à midi. Une jolie plage qu’on avait repéré sur internet avec des arches et un beau sable fin. On arrive, cool il y a tout juste une place pour nous. On prend les affaires pour cuisiner et 10 min après on se pose à un endroit tranquille sur la plage. Vous nous croyez si je vous dis qu’on s’est trompé de brûleur pour nos réchauds?

On s’est donc remis en route pour trouver un de brûleur. On l’aura finalement trouvé et on aura pu se poser dans un coin tranquille pour cuisiner et faire une petite sieste en plein soleil.

Après un repos bien mérité, on reprend la route pour se rendre à la plage de Barrika, non loin de Bilbao. Apparemment un des spots préférés des espagnols pour venir passer le dimanche après-midi tranquille. A la tombée du jour, il ne restera que quelques photographes, restés pour contempler certainement le plus beau coucher de soleil de ma carrière de photographe! Il aura fallut attendre cette fois que le soleil se couche derrière l’horizon pour que le ciel nous délivre des couleurs éclatantes!

On s’est mis en route vers le prochain point juste après Barrika. Mission : aller à Dragonstone, le fameux monastère perché qui a inspiré Game Of Thrones.

1h30 plus tard :
DD… on fout quoi à San Sebastian?
Ah… euh.. c’était pas là ou devait aller?
euh non, pas vraiment
ah.. on a roulé 1h de trop…. super
on plante la tente au milieu du giratoire ou on se tape encore 1h30 pour aller dans la foret de Gorbea?

Et c’est comme ca qu’on est allé visiter la jolie forêt de Gorbea

Lundi

Malgré les aboiements incessants d’un chien qu’on avait tous envie de tuer on a quand même trouvé le repos et pour une fois, on a dormi jusqu’à 6h WOOUUUUUUHOUUUUUU!

Petite visite donc de cette jolie forêt mystique durant le matin. Le temps de faire un timelapse et nous repartons déjà pour aller voir la dernière plage de notre périple en Espagne. Il s’agit de la Zumaia Beach, non loin de San Sebastian pour le coup.

Il fait chaud et la plage est bondée de gens! On se posera un petit instant au bar pour siroter une bière en attendant. Le ciel commence à se couvrir mais cela ne nous inquiète pas vraiment. Une ambiance sombre et menaçante peut être sympa sur les photos de paysages.

La marée baisse et les fameux rochers qui composent cette plage se dévoilent enfin sous notre objectif. Le ciel est resté couvert mais cela ne nous a effectivement pas empêché de profiter du spectacle. C’est ça aussi la photographie de paysage, savoir composer avec des éléments qui nous échappent et qu’on ne peut pas contrôler.

Plus tard dans la soirée, une fois notre séance terminée, on profitera de la plage pour y dessiner une fresque géante qui nous l’espérions se voyait depuis l’espace.

On prendra la route pour aller à San Juan De Gaztelugatxe, le fameux rocher qui a inspiré la série Game of Throne. Cette fois-ci on avait pris la bonne route. On « plantera » la tente sur le parking du village pour y dormir quelques heures.

Mardi

Malgré la fatigue qui commence à se faire ressentir, on se lève une dernière fois de bonne heure pour aller photographier le lever de soleil. C’était sympa mais comme le soleil se levait bien plus à l’est, il manquait quelques couleurs intéressantes dans le ciel. Un premier plan aurait aussi bien fait l’affaire pour vraiment tirer profit de l’endroit. La prochaine fois on viendra repérer les lieux de jour pour mieux étudier les différentes compositions.

Il est venu le temps de ranger les affaires et de se préparer pour aller à l’aéroport. Quelques heures d’attente et on décolle enfin de Bilbao. Je pense qu’aucun d’entre nous aura vu le temps passé dans l’avion, tellement la fatigue était pesante et même en ayant carburé aux boissons énergisantes, je vous promets qu’on était tous claqués!